Zoom sur… le syndrome du nid vide

f

Les enfants ont désormais bien grandi et leurs départs de la maison familiale approche à grands pas… Vous redoutez déjà de devoir faire face au syndrome du nid vide ?

Qu’est-ce que le syndrome du nid vide ? Quels sont ces symptômes et ses remèdes ? Peut-on prévenir le phénomène du nid vide ?

Le syndrome du nid vide touche près de 35% des parents. Un chiffre important qui rend compte du rôle essentiel des parents dans l’éducation des enfants.

La rédaction de Bordas vous propose ainsi un guide complet sur le syndrome du nid vide afin de mieux appréhender ce passage obligé :

  • Définir le syndrome du nid vide
  • Faire face au syndrome du nid vide
  • Pour aller plus loin

Définir le syndrome du nid vide

Chaque parent est un jour confronté à cette situation : les enfants quittent le foyer et partent vivre à l’étranger ou emménagent avec leur petit(e) ami(e). C’est une réelle étape dans la vie de parents qui ne doit pas être sous-estimée. En effet, certains parents vivent cette période de transition de manière sereine alors que pour d’autres, elle se traduit par des coups de blues, un sentiment de manque, de vide et une profonde tristesse. Dans ce cas, on parle de syndrome du nid vide.

En résumé, le phénomène du nid vide, c’est comme un nouveau baby-blues ! Il faut accepter de changer ses habitudes et de prendre un nouveau rythme de vie !


Faire face au syndrome du nid vide

Vivre le départ de ses enfants, c’est faire face à une multitude de sentiments  : inquiétudes, culpabilité…

Cependant, vous pouvez décider de renverser la situation ! Pourquoi ne pas profiter de l’absence de vos enfants pour prendre un nouveau virage dans votre vie :

  • Pensez à vous : vous avez abandonné votre activité ou votre sport favori il y a des années pour vous occupez de vos enfants ? C’est le moment idéal pour retrouver ce passe-temps qui vous tenait tant à cœur !
  • Recentrez-vous sur votre couple : le départ de vos enfants vous laisse davantage de temps libre pour profiter de la vie à deux ! Que dites-vous d’une sortie au restaurant, au cinéma ou même des vacances à deux ?
  • Prenez le temps : vous n’êtes désormais plus obligé de courir à droite à gauche pour déposer les enfants à leur cours de musique ou de sport ! Alors, profitez-en pour vous détendre ! Laissez un peu de place à l’imprévu et à l’oisiveté : si vous avez envie de vous détendre au bord de la piscine toute la soirée, faites-le !

Pour aller plus loin

Si vous vivez vraiment mal le départ de votre enfant, vous avez différentes solutions possibles, comme :

  • En discuter avec d’autres parents qui ont vécu ou qui vivent actuellement la même situation que vous. Cette méthode vous permettra de partager vos doutes, craintes et inquiétudes liées au départ de votre progéniture. Le soutien de personnes extérieures est important pour faire face à cette étape clé de la vie !
  • Consulter différents ouvrages tels que : “Trois petits tours et puis les enfants s’en vont… Le syndrome du nid vide” (Cendrine Dominguez et Coco Khalfon, Editions JC Lattès) ; Le jour où les enfants s’en vont (Béatrice Copper-Royer, Editions Albin Michel).
  • Consulter un psychologue. En dernier recours, si malgré tous vos efforts et l’application de nos bons conseils, vous vous sentez toujours dans l’impasse, n’hésitez pas à consulter un professionnel de santé spécialisé !